Ecrits et recherche

Un Jardin des merveilles

En cours.

 

Art, petite enfance et biotope

Retranscription de l’intervention de Vincent Vergone lors du colloque « Art, petite-enfance et biotope. De quelle manière gérons-nous et transmettons-nous culturellement aux tout-petits un art de vivre dans un monde vivant? » organisé le vendredi 8 juin 2012 à la Maison du Parc de L’Ile-Saint-Denis dans le cadre du festival 1.9.3. Soleil !

Pendant trois ans, dans une petite ville de la banlieue parisienne, avec d’autres artistes nous avons un ouvert un lieu que nous avons nommé La Mirabilia . Dans une chambre, une chambre merveilleuse, nous avons accueilli des enfants et leurs parents, de toutes origines, de tout milieu social. Nous ne leur avons rien demandé. Nous ne savions pas trop d’ailleurs comment leur expliquer ce que nous faisions. Nous savions seulement que nous voulions aborder la culture autrement, poser un regard critique sur les modes de penser d’aujourd’hui, ou plutôt, sur les modes de ne pas penser. En fait, la Mirabilia c’était surtout un paysage et une certaine manière de l’habiter. Chacun pouvait à sa guise jouer de la musique, lire des poèmes, écouter un conte, tricoter, danser, etc. Les jeux étaient libres il s’agissait seulement de nous rencontrer.

La fiche complète d‘Une chambre des merveilles.

Art et cultures de la terre

Le Théâtre Dunois et la compagnie Praxinoscope ont organisé une journée entière consacrée à la question des liens entre la culture et l’écologie. Des penseurs et des artistes sont venus débattre de la nécessité de repenser les liens entre nos cultures contemporaines et la nature : le philosophe Gilles Clément, l’économiste Geneviève Azam, les philosophes Pierre Montebello et Isabelle Stengers, le chorégraphe Claude Magne (Compagnie Robinson), le plasticien-jardinier Benoît Sicat, la metteur en scène Isabelle Hervouët (Compagnie Skappa !) et Vincent Vergone (Compagnie Praxinoscope).

Des extraits de leurs interventions sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous :
> intervention de Pierre Montebello
> intervention de Isabelle Stengers
> intervention de Vincent Vergone
> intervention de Claude Magne

Cette journée d’études a permis de prolonger la critique formulée par les poètes amérindiens dans le spectacle Rivages d’Outre-Monde. 

Cet événement a eu lieu grâce au soutien de l’Association La Nef, en partenariat avec le journal Politis.

Micmacrocosmes

Lors de sa création en 2007, l’exposition Micmacrocosmes a fait l’objet d’une publication de Semaine, revue pour l’Art contemporain. L’exemplaire est visible en cliquant sur le lien ci-dessous.

La fiche complète de  Micmacrocosmes.

L’enfance en rondelles

Voici un texte où Vincent Vergone explique la manière dont il envisage le spectacle jeune public et sa réflexion sur la culture et l’enfance.

La fiche complète de L’enfance en rondelles.

Intervention sur le sens

Lors des journées nationales des écritures de la marionnette, qui ont eu lieu à Auray en mars 2003, Vincent Vergone a donné une conférence, faisant part de ses réflexions et de son expérience. En voici la transcription.

La fiche complète Intervention sur le sens.

Les Noix

Les Noix a été écrit à l’occasion de l’intervention de Vincent Vergone lors de la 4e journée d’études départementale « L’Enfant et la poésie », organisée par la bibliothèque départementale du Val d’Oise, le 3 décembre 1998.
Il retrace l’expérience intime vécue lors de la création du spectacle Chanson d’automne.

Âmes nues

Texte en prose, écrit lors de l’expérience très particulière de Vincent Vergone avec de jeunes autistes

La fiche complète d’Âmes nues.

OEil cerf-volant

« J’aurais voulu écrire un texte théorique, qui expliquerait pourquoi… pourquoi la peinture, la musique la poésie ; pourquoi je m’adresse à de jeunes enfants, à de jeunes autistes, pourquoi j’exerce mon métier dans un « quartier défavorisé », dans un hôpital ou un centre de soins tout autant qu’au théâtre ; pourquoi l’art devrait être quelque chose de simple et néanmoins un bien précieux appartenant à tout le monde ; pourquoi le très jeune enfant réinvente le monde, l’humanité entière, combien il est avide de pensée. Il m’aurait fallu étayer mon propos, l’illustrer par ces récits dont j’ai l’habitude.

Mais les mots sont venus autrement, rêveurs, flânant apparemment sans direction.

Il m’est difficile en effet de prétendre construire des raisonnements et des démonstrations ; mon travail n’est pas de savoir mais de questionner. Je ne suis qu’un montreur d’illusion : un imagier.

Et pourtant à bien y regarder, il me semble avoir traité mon sujet, passant par le chemin détourné d’une interrogation par le regard, tentant de débusquer ce qui se cache derrière l’illusion de voir. »

Pinocchio

Texte de l’intervention de Vincent Vergone aux 5e Rencontres nationales « Cinéma et enfance », 1998.

La fiche complète de Pinocchio.